Limite atteinte

Vous ne pouvez plus ajouter ce produit au panier.

Editions du patrimoine
18/02/2022
Architecture

Les Editions du patrimoine présentent "E 1027- Renaissance d’une maison en bord de mer"

À l'occasion de la réouverture au public de la maison, entièrement restaurée au plus près de son état de 1929, ce livre relate son histoire replacée dans le contexte de l'architecture moderne. 

Jean-Louis Cohen a assemblé les contributions d’une équipe d'auteurs tous spécialistes de l'architecture moderne, d'Eileen Gray ou de Le Corbusier. Il donne également la parole à des témoins et des voisins, proches d'Eileen Gray et Jean Badovici. Celles et ceux-là mêmes qui ont œuvré à la renaissance de la villa livrent les secrets d'une restauration exemplaire. Un reportage récent de Manuel Bougot permet de visiter le site dans ses moindres détails, et d’y découvrir chaque objet.

Toute cette équipe fait entrer le lecteur au cœur d'aventure exceptionnelle.

La villa E 1027

Maison moderne par excellence, la villa E 1027, située à Roquebrune-Cap-Martin, fut construite entre 1926 et 1929 par l'artiste et architecte d'intérieur Eileen Gray, pour et en collaboration avec son ami l'architecte Jean Badovici. Tout y fut conçu dans les moindres détails, du bâtiment aux meubles et aux éclairages, jusqu'au dessin du jardin dominant la Méditerranée.

Après la mort de Badovici en 1956, la maison connut des propriétaires qui firent des transformations souvent malencontreuses. Les meubles furent vendus ou ont disparu. Squatté, le site fut abandonné. En 1999, le Conservatoire du Littoral l’acquit ainsi que son terrain et, en 2000, E 1027 accèda au rang de monument historique.

E 1027 est indissociable du restaurant-buvette « L'Étoile de mer», du Cabanon et des Unités de camping de Le Corbusier, implantés à quelques encablures. Ainsi, afin de sauvegarder l'ensemble du site, Robert Rebutato, fils du créateur de L'Étoile de mer, et son épouse Magda ont créé en 2000 une association de sauvegarde, qui continue de s’occuper de l’animation culturelle de l’ensemble du site.

L'association Cap Moderne, animée par Michael Likierman, et aidée par un comité scientifique dirigé par Jean-Louis Cohen, a pris en charge de 2014 à 2021 la restauration définitive de E1027 - le sujet de l’ouvrage - et la gestion et la valorisation de l’ensemble du site, désormais baptisé Cap Moderne. Il est désormais géré par le CMN.

DÉCOUVREZ LES MONUMENTS

MenuFermer le menu