Limite atteinte

Vous ne pouvez plus ajouter ce produit au panier.

Editions du patrimoine
01/09/16

Les Éditions du patrimoine présentent Les Abris du Poisson et du Cap-Blanc

Le soleil brille souvent en Périgord, mais c’est la pénombre et le silence d’une cinquantaine de grottes ornées qui font la réputation des rives de la Vézère et des Eyzies-de-Tayac, capitale mondiale de la préhistoire.

Les artistes préhistoriques utilisent diverses techniques, dont les plus répandues sont la peinture et la gravure. Beaucoup plus rare – et spectaculaire –, le travail de la paroi rocheuse en relief s’étend du champlevé au haut-relief, et les abris du Poisson et du Cap-Blanc en sont deux magnifiques témoignages.

L’abri du Poisson à Gorge d’Enfer est un joyau d’art pariétal, avec ses blocs gravés et la sculpture grandeur nature (1,05 m) d’un saumon bécard, première représentation connue d’un poisson, qui témoigne de l’existence de l’activité de pêche depuis au moins 25 000 ans.

L’abri du Cap-Blanc présente une frise sculptée de chevaux considérée comme un des plus grands chefs-d’œuvre de la sculpture monumentale de l’art quaternaire.

Les animaux de ces décors sont représentés avec une finesse de détail et un réalisme parfois étonnants et composent un bestiaire original. Ces représentations sont resituées dans leur contexte grâce à de nombreuses illustrations d’œuvres choisies dans d’autres sites préhistoriques.

DÉCOUVREZ LES MONUMENTS

MenuFermer le menu